Bitcoin : le BTC sous les 40 000 euros

Vous étiez remotivés par le sympathique rebond dont nous gratifiait Bitcoin hier, et c’est donc l’esprit tranquille que vous avez rejoint les bras de Morphée hier soir. Triste rebondissement ce matin au réveil, car Bitcoin et le marché crypto en général se prennent une jolie tatane des familles pour attaquer la journée.

Le cours quotidien du Bitcoin (BTC) vous est proposé en collaboration avec le Trading du Coin et sa solution de trading algorithmique enfin accessible aux particuliers. Et en utilisant le code JDC5, profitez de 5% de réduction sur les services du TDC !

Et nous voilà, en cette matinée, passant de près de 42 000 euros à 39 500 à l’heure d’écrire ces lignes, force est de constater que les traders avertis qui prévenaient d’une possible correction étaient dans le vrai.

Rappelez-vous, hier, c’est John Bollinger lui-même qui alertait face au risque de voir les marchés sécuriser leurs gains, avec traders nerveux shortant à qui mieux mieux, et exerçant une pression baissière sur Bitcoin.

On en parlait cette semaine du côté du Trading du Coin, le mouvement en cours servira une nouvelle fois de leçon : profiter d’une flambée du cours, c’est aussi (et surtout) savoir prendre des bénéfices quand les choses se calment… et ne pas toujours viser la Lune !

Quoi qu’il en soit, les prochains jours restent très incertains, même si les fondamentaux du Bitcoin n’ont naturellement pas changé. Alors on attache sa ceinture, on reste calme, et on dézoome !

 

Les chèques de relance américains ont également été versés dans les crypto-monnaies

La pandémie de Covid 19 a secoué l’économie mondiale. Les gouvernements des pays industrialisés ont eu recours à diverses mesures pour éviter un effondrement du marché du travail national. Les États-Unis se sont également appuyés sur les « chèques de relance », grâce auxquels la plupart des Américains ont bénéficié de dons en espèces.

CNBC a demandé à la société d’études de marché Momentive de déterminer à quoi ont servi les chèques de relance.

L’enquête menée auprès de 5530 participants a révélé que 11 % d’entre eux ont investi une partie de l’argent du plan de relance dans des cryptomonnaies. Avec 15 %, la plus grande part des investisseurs en crypto était dans la tranche d’âge 18-34 ans. Dans la tranche d’âge 35-64 ans, ils étaient encore 11 % à investir dans les crypto-monnaies, tandis que seuls 4 % des répondants de plus de 65 ans détenaient un investissement en crypto-monnaies.

L’évaluation des risques pour l’achat de Bitcoin & Co. a été structurée de manière similaire. Plus le groupe de personnes interrogées est jeune, plus il estime que les risques liés à un investissement sur le marché des crypto-monnaies sont faibles.

Au total, 60 % des participants à l’enquête ont déclaré que les investissements dans les crypto-monnaies devaient être considérés comme un investissement à long terme.

Il est particulièrement intéressant de constater que chez les 18 à 34 ans, les contrôles économiques ont été le point décisif pour réaliser un investissement pour la première fois. Environ 60 % des répondants de cette tranche d’âge n’avaient jamais fait d’investissement avant 2020. Ici, l’argent nécessaire a apparemment fait défaut.

L’enquête a montré que les jeunes et les personnes inexpérimentées ont tendance à investir dans le secteur des crypto-monnaies. Avec le peu d’argent dont ils disposent, ils n’ont pas grand-chose à perdre, tandis que les rendements possibles leur font oublier les risques.

 

Le bitcoin connaîtrait une nouvelle série de records.

Le troisième prix du bitcoin qui, selon Maslatón, devrait se produire avant juillet 2022. En moins d’un an, la crypto-monnaie évoluerait entre les bandes de 357 000 et 464 000 dollars. En d’autres termes, selon l’analyste, le prix du BTC pourrait être multiplié par 10 dans les mois à venir. Actuellement, un bitcoin se négocie à 49 200 dollars.

“Il y aura un tollé mondial à ce sujet, car tout notre secteur est devenu presque un mouvement politique. La Réserve fédérale américaine est en échec, elle ne sait pas quoi inventer pour arrêter ces monnaies décentralisées que personne ne gère“, a souligné le panéliste.

Si le prix possible du bitcoin à l’horizon 2025 est frappant, l’estimation pour 2026 ferait voler en éclats toutes les prévisions. Maslaton a déclaré qu’à un certain moment de cette année-là, le BTC atteindrait un prix de 1,6 million de dollars, puis chuterait de 50 à 60 %.

Quant aux marchés baissiers passés, comme celui de 2018, l’expert financier a déclaré que le stablecoin Tether a “sauvé” le bitcoin. “C’était une année de grande violence sur le marché, comme en 2014, c’étaient des années formidables, on a failli fondre. Je ne sais pas ce qui se serait passé si Tether n’avait pas été là“.

Le panéliste n’a pas abordé les questions liées à la politique monétaire de Bitcoin ou à d’autres aspects technologiques du réseau. Il a toutefois mis l’accent sur le dollar américain, qui, selon lui, subit une “dépréciation“, comme toutes les monnaies nationales.

Au cours des dernières semaines, le prix du bitcoin a connu une hausse. Après s’être échangée près de 28 000 dollars, la crypto-monnaie a regagné du terrain et s’échange à nouveau près de 50 000 dollars l’unité.

Le marché fait preuve de prudence

Les données on-chain signalent une certaine prudence à court terme. En particulier après le transfert de 1 500 BTC sur Coinbase et une légère hausse des anciens holders prenant des bénéfices.

L’afflux de 1 500 BTC de la troisième plus grande baleine ne devrait pas être une source d’inquiétude car elle détient toujours 93,5 % de ses avoirs totaux en BTC. Les achats précédents ont été effectués entre 48 000 et 53 000 dollars, il pourrait donc s’agir d’un équilibre, d’une petite prise de profits ou de la vente de Bitcoin (BTC) pour acheter des altcoins.

Pour le moment, les acheteurs semblent avoir perdu le contrôle de la situation sur le court terme. Une situation qui s’était également présentée lors de la dernière bougie hebdomadaire jusqu’à la reprise en main totale des bulls dès le milieu de semaine. Ce jeudi signera-t-il une nouvelle fois le jour de réveil des haussiers pour un rebond jusqu’à de nouveaux sommets ? On l’espère puisqu’il ne reste que 4 petits jours pour rattraper cette chandelle hebdomadaire qui commence à prendre une allure de plus en plus baissière.

 

Ethereum – le jour de la décision approche

L’Ethereum poursuit son déclin régulier après que la deuxième crypto-monnaie la plus importante en termes de capitalisation boursière n’ait pas réussi à franchir la barre des 3 350 dollars. Le prix de l’Ether se dirige désormais résolument vers le seuil psychologiquement important des 3 000 dollars.

Demain, vendredi, promet d’être très excitant. Après tout, des options d’une valeur de 820 millions de dollars vont expirer, ce qui peut provoquer une volatilité dans les deux sens.

Un intérêt ouvert de 100 millions de dollars s’est déjà accumulé à l’importante marque de 3 000 dollars. Actuellement, les baissiers sont toujours perdants, ayant placé 83 % de leurs paris à 2 900 dollars et moins. Ou, pour le dire autrement : dans une zone qui, du point de vue actuel, ne peut être atteinte qu’avec un élan accru à la baisse.

La question de savoir si les niveaux inférieurs à 2900 dollars reviendront en jeu dépend de différents facteurs. Tout d’abord sur le sentiment général sur le marché des crypto-monnaies, mais aussi sur la rapidité avec laquelle la mise à niveau de Cardano Alonzo, après son lancement le 12 septembre, fait migrer les contrats intelligents.

Jusqu’à présent, Ethereum a pris de l’avance dans le domaine des contrats intelligents et des NFT, mais cela a également entraîné des inconvénients pendant un certain temps. Le succès de la blockchain Ethereum se paie au prix fort par une congestion intermittente du réseau et des frais de transaction élevés. De nombreux développeurs attendent seulement qu’Alonzo passe enfin à Cardano.

Le passage n’est pas rendu difficile pour eux, bien au contraire. Le convertisseur ERC20 développé par l’IOHK assure une interopérabilité sans faille. À cela s’ajoutent la compatibilité EVM énumérée ci-dessous et la mise en œuvre des directives de réglementation financière.

Ainsi, le réseau Ethereum perdra certains de ses arguments de vente uniques qui ont contribué à son succès jusqu’à présent.

Les contrats intelligents déjà développés pour Ethereum et les marchés NFT construits au-dessus d’eux peuvent être rapidement transférés sur Cardano. Cela a certainement du sens pour les développeurs et les opérateurs, car les coûts de transaction vont considérablement baisser.

 

Related Posts